Colloque "Supports, circulation et disciplinarisation des discours de savoir en humanités"

Colloque

25 janvier 2018

Depuis plusieurs années, les institutions de recherche développent toute une gamme de stratégies de « mise en visibilité » des travaux de leurs chercheurs (via des capsules vidéo, des entretiens dans des magazines institutionnels, etc.). Ceux-ci sont par ailleurs encouragés, d’une part à publier dans des revues de prestige hyper-spécialisées (en anglais, à haut facteur...

Cycle de conférences Genach 2017-2018

Conférences

04 octobre 2017

  Programme: - Mercredi 4 octobre 2017, 16-19h, salle Lumière:Patrice MANIGLIER (Paris-Nanterre), "Qui est matérialiste?" - Lundi 13 novembre 2017, 14h-17h, salle de l'Horloge (bât. central):Jean-Pierre COUTURE (Ottawa), "Hybridations et opportunisme : les métamorphoses transnationales de Peter Sloterdijk" -  - Lundi 11/12/17, 10h-13h, Espace Philo:Table-ronde autour...

Colloque Hans Magnus Enzensberger (ULg, 26-28 avril 2017)

Colloque

26 avril 2017

Hans Magnus Enzensberger est sans aucun doute un des auteurs les plus polyvalents de sa génération. Poète et essayiste, éditeur de plusieurs anthologies, volumes documentaires et revues, auteur de littérature jeunesse, réalisateur, scénariste et traducteur, théoricien et historien des médias : des années 1950 à aujourd’hui, il élabore une œuvre riche et foisonnante, à laquelle il faut encore ajouter les ouvrages publiés sous différents pseudonymes. Sa méthode de travail exploratoire est à l’image du croisement des genres et des formes que l’auteur pratique abondamment pour interroger les notions d’authenticité, d’auctorialité et de falsification.

Exposition virtuelle: Hans Magnus Enzensberger et Nelly Sachs – une constellation

Expositions

19 avril 2017

Lorsqu’en 1958, Hans Magnus Enzensberger, qui vient de publier son premier recueil de poèmes intitulé Défense des loups, part à Stockholm pour rendre visite à la poétesse juive allemande Nelly Sachs, aucun des deux ne pouvait se douter que cette rencontre allait être le début d’une longue amitié et d’une relation intense de travail commun.

Journée d'étude "Théorie critique et humanités numériques" - Université de Liège, 24 novembre 2016

Journée d'étude

24 novembre 2016

Argumentaire Depuis quelques années, la Théorie critique et les humanités numériques connaissent une actualité universitaire particulièrement foisonnante. Si pour la première, il s’agit d’un retour à l’avant-scène de la recherche, les secondes, en revanche, traversent avec des fortunes diverses une première phase d’académisation progressive. Partant de cette actualité commune mais rarement problématisée en un même geste réflexif, la journée d’études Théorie critique et humanités numériques veut être l’occasion d’interroger la réalité de la recherche en sciences humaines aujourd’hui. 

Compte rendu de la conférence «“Les avatars de la reconnaissance” : enquêter sur la circulation des savoirs à partir de ses traces composites», par Sarah Cordonnier (Université de Liège, 7 novembre 2016)

Conférences

07 novembre 2016

Comment étudier la circulation des savoirs ? À partir de quels indices ? Suivant quelle méthode ? Quel est le potentiel émancipatoire des savoirs savants élaborés par les disciplines en sciences humaines ? Sarah Cordonnier, maître de conférences en Sciences de l’Information et Communication à l’Université de Lyon 2 et membre du groupe Elico, a dégagé des pistes pour répondre à ces questions dans une conférence organisée par l’ARC « Genèses et actualité des humanités critiques » (Genach) à l’Université de Liège, le 7 novembre 2016  .

Cycle de conférences Genach 2016-2017

Conférences

10 octobre 2016

Programme - Mardi 11/10/16, 14h-17h, A2/6/11 : Adeline Wrona (Celsa, Paris-Sorbonne), « Poétique de l’intellectuel, pragmatique de la littérature : autour de Zola et des Cahiers naturalistes (1955) »

22-23 juin 2016 - Pratiques culturelles et savoirs : les revues et la recomposition des frontières 1920-1980 (Liège)

Journée d'étude

22 juin 2016

Argumentaire des journées Définir la revue Le dernier quart du XIXe siècle et le XXe siècle sont le décor de grandes mutations des pôles et axes culturels, littéraires et universitaires internationaux. Les rapports entre savoirs et pratiques culturelles, d’une part, et les conceptions des disciplines, d’autre part, ne cessent d’évoluer et de se transformer au gré des bouleversements socio-politiques, idéologiques et artistiques. Objet culturel se développant considérablement durant le XXe siècle et en phase avec ces transformations, la revue semble se caractériser par son hétérogénéité, tant d’un point de vue du contenu (Curatolo 2014) que de la forme (Lacroix et Martel 2012).